Les travaux de 1922 à 1982 - Mundigak

Le site préhistorique de Mundigak, fouillé de 1951 à 1959 par Jean-Marie Casal, constitue pour la DAFA une nouveauté en raison de la période étudiée et de la méthode stratigraphique adoptée. J.-M. Casal, chef de la Mission archéologique en Inde, est sollicité par Daniel Schlumberger durant les périodes d’été où les fouilles sont suspendues. Le tépé étudié se trouve à 55 km au nord-ouest de Kandahar, dans la vallée de Kishk-i-Nakhod Rud. Dix campagnes de fouilles sont menées, qui aboutiront à la découverte de sept périodes d’occupation du site : celui-ci connaît son extension maximale à la période IV, avec un palais, des remparts et peut-être un temple. L’accès aux maisons, qui laisse J.-M. Casal perplexe en l’absence de portes ou de fenêtres, se fait par le toit à l’aide d’un escalier. Les toutes premières occupations du site sont datées du ive millénaire, et les dernières du milieu du ier millénaire.

Malgré les difficultés de lecture des couches archéologiques, l’architecture étant exclusivement constituée de briques de terre crue, les grandes lignes de l’urbanisme sont connues pour chaque période. Suite à l’installation des premiers groupes, vraisemblablement venus d’Iran, le site de Mundigak multiplie les contacts avec l’Iran (Suse, Tépé Hissar) et la Turkménie méridionale, aboutissant à la période IV à la transformation de Mundigak en une petite ville à structure sociale hiérarchisée, entourée de remparts. L’étude des différentes périodes permettra à J.-M. Casal de conclure à des périodes d’abandon du site, conclusion révisée par Jacques Dumarçay, l’architecte de la mission, qui estime que le rythme des constructions a été continu et régulier.

La céramique est, dès la période I, façonnée au tour. Les fours découverts sur le site sont réservés à la cuisson de céramiques, en raison de leur zone probable de température d’utilisation, entre 600° et 1100° ; ceux-ci correspondent aux périodes I et IV. Néanmoins les occupations tardives, à l’âge du Fer notamment, restent peu claires. Le site livre également un nombre important d’objets artisanaux : vases d’albâtre, pointes de flèches en pierre, hache de bronze, tête en calcaire, sceaux (?) en pierre ou en cuivre, etc. Des analyses au carbone 14 rajeunissent considérablement la chronologie de J.-M. Casal, qui n’en tient finalement pas compte.

Galerie d'images

Bibliographie

J.-M. Casal

1952

« Mundigak : un site de l'Âge de Bronze en Afghanistan », Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, p. 382-388.

1961

Fouilles de Mundigak, Mémoires de la DAFA XVI, Librairie C. Klincksieck, Paris (2 vol.).

J. Dumarçay
C. Menendrez
T. Poulain
DAFA © 2017 All Rights Reserved | Designed & Developed By - DAFA