Les travaux de 1922 à 1982 - Minaret de Djâm

Le minaret de Djâm est situé au nord-ouest de l’Afghanistan, au point de confluence de la rivière Hari-Rud et de la rivière Djam, dans la province de Ghor. Suite à des rumeurs persistantes parvenant à Kaboul, André Maricq, alors directeur-adjoint de la DAFA, profite d’un voyage à Hérat pour modifier son trajet, et redécouvre le monument en août 1957. Le minaret, haut de plus de 60 mètres, se compose d’une base octogonale supportant trois fûts en forme de cônes tronqués : les balcons des deux premiers sont manquants, et le dernier est couronné d’un lanternon. Outre sa taille exceptionnelle, le monument se distingue par sa décoration et de nombreuses inscriptions, traduites et étudiées par Gaston Wiet. A. Maricq associe la présence de ce minaret à l’ancienne capitale des Ghôrides, Fîrûzkôh.

La décoration se compose de petits fragments de briques sur un lit de plâtre, avec au milieu du minaret une bande de briques bleu turquoise. Les huit panneaux de la base sont décorés en alternance de figures curvilignes et rectangulaire, d’hexagones réguliers et allongés, et sont traversés d’un galon épigraphique. Cette composition tend à donner l’illusion que la tour est encore plus haute qu’elle ne l’est en réalité. La moitié supérieure est au contraire décorée de bandeaux horizontaux.

Le texte de la portion inférieure renferme le chapitre xix du Coran, la sourate de Maryam, choix qui interpelle G. Wiet sur les motivations du fondateur du minaret de Djâm, Ghiyath al-din Muhammad ibn Sam (r. 1153-1203). Les inscriptions de la portion supérieure sont soit tirées du Coran, soit, pour leur majeure partie, livrent de précieuses sur le minaret : commanditaire, signature de l’ornemaniste. L’inscription centrale bleu turquoise, contient l’énumération des titres du sultan. L’étude du monument est l’occasion pour A. Maricq et G. Wiet de se pencher, outre sur l’histoire de l’art, sur l’histoire de la dynastie des Ghôrides, ainsi que sur l’identité du site.

Galerie d'images

Bibliographie

A. Maricq & G. Wiet

1959

Le minaret de Djam. La découverte de la capitale des sultans Ghorides (xiie-xiiie siècles), Mémoires de la DAFA XVI, Librairie C. Klincksieck, Paris.

DAFA © 2017 All Rights Reserved | Designed & Developed By - DAFA