Bactres et son oasis

Situé à proximité de la ville de Mazâr-e Sharif dans le nord du pays, au pied des montagnes de l’Afghanistan central et sur les bords de la plaine du Turkestan afghan que limite l’Amou Daria, le site de Bactres, ou Balkh en persan, est aujourd’hui occupé par une vaste oasis, très fertile, au centre de laquelle se trouve l’ensemble des tépés constituant la ville antique.

Mentionné aussi bien par les auteurs grecs, latins, arabes ou persans, le site de Bactres a attiré très tôt l’attention des chercheurs. Alfred Foucher est le premier à entreprendre une campagne d’exploration du site durant 18 mois de 1924 à 1925, mais elle s’avère décevante puisque l’archéologue ne découvrit pas ce qu’il était venu chercher : la capitale bactrienne d’Alexandre le Grand. C’est ensuite Daniel Schlumberger qui poursuit les travaux de 1947 à 1950, sans jamais trouver les traces d’une présence grecque.

Dès la reprise des activités de la DAFA, la Direction s’est intéressé à Balkh au-delà du symbole ; la reprise d'une grande opération dans cette cité mythique a pour objectif de trouver une solution à l'hémorragie patrimoniale qui constitue le pillage du site. L'autre but, plus scientifique, a été de reprendre l'étude des différentes occupations du site sur la base même des données nouvelles qu'avaient apporté les fouilles illégales.

Sur le plan scientifique ces premiers travaux s'avèrent très fructueux, la découverte de niveaux achéménides sur le Bala Hissar de Balkh dès 2005 et celle de niveaux contenant un matériel céramique et numismatique hellénistique à Tepe Zargarân et dans la tranchée réalisée près du rempart Nord en 2008 apportant des éléments concrets pour étayer l'étude des occupations anciennes de la Bactres antique.

En 2011 un partenariat s’est créé avec un groupe de chercheurs de l'Université d'Oxford autour du projet BACH. Un second partenariat noué avec Aga Khan Trust for Culture (AKTC) implique aujourd’hui la DAFA dans l’étude de la mosquée de Noh Gonbad (Hâjî Piyâda), avant la poursuite de sa restauration.

Bibliographie

BERNARD (P.), BESENVAL (R.), JARRIGE (J.-F.)

2002

« Carnet de route en images d'un voyage sur les sites archéologiques de la Bactriane afghane (mai 2002) », in Comptes rendus des séances de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, vol. 146, n° 4, p. 1385-1428.

Télécharger l’article

BERNARD (P.), BESENVAL (R.), MARQUIS (Ph.)
BESENVAL (R.), MARQUIS (Ph.)
BESENVAL (R.), MARQUIS (Ph.)
FOUCHER (A.)
GARDIN (J.-C.)
DAFA © 2017 All Rights Reserved | Designed & Developed By - DAFA