Anciens Directeurs - Philippe Marquis

Archéologue de formation, Philippe Marquis (1957-) étudie à l’Université Panthéon-Sorbonne (Paris 1) et à l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO), où il choisit de se consacrer à l’Arabe littéral et au Persan. Après un premier séjour aux Émirats Arabes Unis où il participe aux fouilles de Hili sous la direction de S. Cleuziou, il intègre en 1982, et jusqu’en 2006, les services de la Commission du Vieux Paris. Pendant cette période, il se consacre essentiellement à des fouilles préventives à Paris sur des sites allant du Néolithique au xixe siècle, et devient Conservateur du Patrimoine en 2000.

 Parallèlement, c’est au Pakistan que P. Marquis amplifie sa formation pratique en archéologie orientale. Il participe en 1988 aux fouilles de Naushero sous la direction de C. et J.-F. Jarrige, et en 1989-1990 aux campagnes de fouilles du site de Mir-i Kalat sous la direction de R. Besenval. En 1992, en charge du montage du programme de fouilles préventives dans le Centre-Ville de Beyrouth (Liban), il en assure la coordination en 1995 et 1996. Par la suite, il coopère avec les équipes travaillant au Moyen-Orient : aux Émirats Arabes Unis avec O. Lecomte et R. Boucharlat (site d’Ed Door), avec S. Mery (site d’Akab) ; dans le Sultanat d’Oman avec S. Cleuziou (site de Ras el Jinz), et avec V. Charpentier (site de Suwayh).

En 2004 et 2006, à l’invitation de R. Besenval, il participe aux premières campagnes de fouilles à Bactres, prenant la responsabilité directionnelle de plusieurs sites. En 2006, recruté en tant que directeur-adjoint de la DAFA, il participe aux fouilles et prospections qu’elle organise en collaboration avec N. Rassouli, directeur de l’Institut National d’Archéologie afghan. Directeur de la DAFA de 2009 à 2014, il développe l’action initiée par R. Besenval et s’implique très activement dans les opérations menées avec l’Institut Afghan d’Archéologie, en particulier les fouilles de Mes Aynak. Depuis 2014, et en collaboration avec la nouvelle direction de la DAFA, P. Marquis poursuit l’exploitation des données provenant des travaux de terrains menés en Afghanistan afin de contribuer à leur publication, tout en reprenant une carrière de conservateur du patrimoine à Paris.

Galerie d'images

Institution

Logistique

DAFA © 2017 All Rights Reserved | Designed & Developed By - DAFA