Anciens Directeurs - Daniel Schlumberger

Daniel Schlumberger (1904-1972), étudie à l’Université de Strasbourg l’histoire et plus particulièrement les périodes anciennes et l’archéologie. Il participe en 1925 à ses premières fouilles sur le site de Hiérapolis au bord de l’Euphrate, en compagnie d’Henri Seyrig. Rejoignant Beyrouth en 1929 grâce à ce dernier, il parcourt la Syrie et le Liban. De 1930 à 1940, il se consacre à l’étude archéologique de la région de Palmyre.

C’est à nouveau grâce à H. Seyrig que D. Schlumberger est contacté en 1943 pour prendre la direction des fouilles d’Afghanistan, après la disparition de Joseph Hackin, mais, malgré son accord de principe, il ne peut se rendre dans le pays, l’Afghanistan étant attaché à sa neutralité. Ce n’est qu’à la Libération en 1945, que D. Schlumberger est officiellement nommé Directeur de la DAFA à la Libération et rejoint Kaboul. Sous sa direction, la DAFA se réorganise, avec une augmentation sensible du personnel : Raoul Curiel et Jacques Meunié sont nommés adjoints au directeur, et Marc Le Berre architecte de la DAFA ; la Délégation s’installe dans de nouveaux locaux et le budget de la bibliothèque est considérablement valorisé.

Bien que les missions étrangères soient désormais possibles en Afghanistan, celles-ci restent globalement d’assez courte durée et peu coordonnées. De son côté, D. Schlumberger ouvre les recherches vers un champ chronologique plus large, menant trois campagnes à Bactres en 1947 et 1948, puis conduisant d’importantes fouilles sur le site ghaznévide de Lashkari Bazar en 1949 et 1950. Sous sa direction, une coopération plus assidue se met en place avec la Mission archéologique dans le Bassin de l’Indus, notamment avec Jean-Marie Casal qui dirige les recherches sur le site protohistorique de Mundigak, de 1951 à 1959. De 1952 à 1959, le site kouchan de Surkh Kotal est fouillé à raison de deux campagnes par an : les découvertes architecturales, épigraphiques et numismatiques y sont exceptionnelles.

Dans le même temps, la DAFA se lance dans un projet de catalogue des sites archéologiques, de carte archéologique, qui commence par l’établissement de cartes modernes et précises ; une étude systématique des trésors monétaires est également conduite.

Nommé Professeur à l’Université de Strasbourg en 1955, puis élu membre libre de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres en 1958, Daniel Schlumberger ne revient en Afghanistan que pour les campagnes de fouilles, avant de quitter la direction de la DAFA en 1965.

Galerie d'images

Institution

Logistique

DAFA © 2017 All Rights Reserved | Designed & Developed By - DAFA