Les prospections satellitaires

Un SIG est un ensemble incluant, à côté des outils matériels et des logiciels, d'autres éléments tout aussi fondamentaux : les structures, les méthodes et les données. C'est l'interaction entre ces constituants qui explique la puissance des SIG pour l'analyse, l'explication, la prévision, la planification et la gestion. Ainsi, la DAFA a investi dans la mise en place d'un laboratoire SIG avec plusieurs ordinateurs puissants, l'achat de logiciels mais également l'installation d'un laboratoire photo et de scans. Ce laboratoire s'est également doté pour le terrain et les prospections d'une station totale, d'un GPS différentiel, d’un drone et d’un appareil géomagnétique.

Suite aux problèmes de mauvaise gestion patrimoniale liées à l'exploitation du site de Mes ʻAynak et son potentiel archéologique, le Ministère des Mines et du Pétrole a demandé à la Banque Mondiale, via l'UNESCO, de financer l’évaluation archéologique de six concessions minières depuis 2015 : Hâjigak (province de Bâmiyân), Zarkashan et Veka Dur (province de Badakhshân), Shayda (province d'Hérat), Balkh-Âb (province de Balkh) et Mes ʻAynak (province du Logar).

Ce travail réalisé par notre équipe en laboratoire a été de longue haleine, nécessitant le traitement de zones couvrant plusieurs milliers d’hectares. Mais les résultats ont été novateurs et satisfaisants. Grâce à la qualité de nos données de base, des photos satellitaires de haute résolution obtenu auprès de l’OTAN, et à la méthodologie appliquée sur un quadrillage par km², nous avons pu travailler dans les meilleures conditions et repérer les sites de manière systématique.

La constitution d'une base de données sur l'ensemble des publications et les autres données inédites telles que les archives de la DAFA, est terminée. A ce jour, nous avons pu traiter l'ensemble des sites publiés par W. Ball et J.-C. Gardin (1982) et nous travaillons à l'alimentation en continu de cette base. C'est un processus très long car il concerne des milliers d'articles et de livres mais également toute la documentation non publiée des archives soviétiques. Les centaines de sites mis en évidence (tépés, nécropoles, villes antiques, villes médiévales, …) semblent pour la plupart datés des périodes historiques. Le pillage moderne affecte particulièrement les sites de types tépés qui se trouvent le long des rivières asséchées et dans des zones isolées.

Présentation

Perspectives

DAFA © 2017 All Rights Reserved | Designed & Developed By - DAFA