Présentation

Le développement de l'informatique a entraîné des changements profonds dans la cartographie. Aujourd'hui, la production cartographique vise avant tout la mise en place d'outils de gestion de l'information localisée : les bases de données cartographiques. De nombreux logiciels se sont développés et largement répandus, permettant un accès relativement simplifié à des outils de gestion de l'information et de la production documentaire performante. Ces logiciels permettent de rassembler, stocker, manipuler, traiter, analyser les données spatiales, mais cela n'est qu'un élément d'un ensemble plus vaste qui constitue le système d'information géographique (SIG) proprement dit.

La DAFA coopère étroitement avec le gouvernement afghan à la réalisation d’un Système d’Information Géographique (SIG) destiné à la découverte, l’étude, la gestion et la protection des sites archéologiques et monumentaux d’Afghanistan. A travers le Ministère français des Affaires Étrangères et du Développement International, la DAFA a été spécifiquement missionnée par le Président de la République d’Afghanistan son Excellence M. Ashraf Ghani, pour diriger ce projet de Carte Archéologique de l’Afghanistan.

La Carte Archéologique de l’Afghanistan a été initiée par la DAFA avec le soutien et l’implication directe de nombreux partenaires internationaux tels que l’UNESCO, l’Aga Khan Trust for Culture, et l'Afghanistan Center at Kabul University, mais cet outil devra être construit pour les afghans et avec leur collaboration. C’est dans cette optique et avec le soutien financier du Ministère français des Affaires Étrangères et du Développement International que la DAFA s’est récemment dotée d’un atelier cartographique destiné à réaliser ses recherches et à former différents spécialistes afghans, notamment archéologues, impliqués dans le projet. La carte archéologique servira principalement au Ministère de l’Information et de la Culture, au Ministère des Mines et du Pétrole, et au Ministère des Affaires du Développement urbain, comme à tous ceux impliqués dans l’aménagement du territoire afghan. Elle participera ainsi au développement culturel, économique et social du pays.

Jusqu’à 2015, le problème majeur dans la recherche de nouveaux sites archéologiques résidait dans l’accès à une bonne couverture en image satellitaire haute résolution de l’Afghanistan, intégrant si possible le géo-référencement et comportant des informations d’élévation. C’est dans ce cadre que le service de coopération militaire de l’Ambassade de France en Afghanistan à la demande de la DAFA et avec l'autorisation des autorités afghanes, a sollicité et obtenu des responsables de l’OTAN que l’institut puisse avoir accès à tout type de données géographiques et satellitaires déclassifiées de l’ensemble du territoire afghan. Forte de la base topographique détenue par la DAFA, l’intégration des données satellitaires offre une grande capacité à produire des résultats satisfaisants à l'avenir tant que les problèmes sécuritaires empêcheront d'accéder au terrain archéologique.

Prospections

Perspectives

DAFA © 2017 All Rights Reserved | Designed & Developed By - DAFA